Date : 10/10/2017 – Source : Institut de la Propriété Intellectuelle Luxembourg (IPIL GIE)

Après le succès de la première édition des Afterworks de la Propriété Intellectuelle qui s’était tenue en 2016, l’Office de la propriété intellectuelle du Ministère de l’Économie et l’Institut de la Propriété Intellectuelle Luxembourg (IPIL G.I.E.) réitèrent cette année un cycle de séminaires réunissant professionnels et experts autour de différentes thématiques de propriété intellectuelle abordées de façon pratique, concrète et conviviale.

La première des trois sessions, a eu lieu le mercredi 4 octobre 2017 à la Chambre des Métiers. Elle avait pour thème « Marques et labels : augmentez votre notoriété ! – Exemples du secteur alimentaire » et a réuni de nombreux participants, qu’ils soient entrepreneurs, créateurs ou professionnels du secteur.

Le discours d’ouverture a été prononcé par M. Tom Wirion, Directeur général de la Chambre des Métiers, qui a souligné l’importance de la propriété intellectuelle pour les entreprises de l’artisanat.

Serge Quazzotti, Directeur de l’IPIL G.I.E., a ensuite présenté cette deuxième édition des Afterworks de la Propriété Intellectuelle, qui lors de chaque séance réunira des entrepreneurs venant apporter des témoignages relatifs à la propriété intellectuelle, des conseils en propriété industrielle et des avocats.

L’objectif de cette soirée était de présenter les différents types de marques permettant aux entreprises de se positionner sur le marché et d’améliorer leur notoriété, ainsi que de présenter les labels de qualité luxembourgeois et les systèmes européens d’appellations d’origine protégées (AOP) et d’indications géographiques protégées (IGP).

Pour ce faire, différents experts sont venus partager leur expérience. La table ronde était dirigée par M. Quazzotti et Mme Jeannette Muller, Conseillère technique et économique à la Chambre des Métiers.

La parole est tout d’abord revenue à Mme Caroline Guérin, Conseil en propriété industrielle – Mandataire en marques chez PRONOVEM Luxembourg, qui a présenté la marque sous ses différentes déclinaisons comme par exemple sous forme de texte, de graphisme, de couleur, etc. Elle a illustré la différence entre une marque individuelle et une marque collective, et exposé la procédure d’obtention et l’usage de la marque.

Me Camille Saettel, Avocat à la Cour au sein du cabinet THEWES & REUTER – Avocats à la Cour, a parfait ce tour d’horizon en introduisant l’audience à la contrefaçon et aux moyens de défendre sa marque face aux tiers. A l’aide d’exemples concrets elle a expliqué ce qu’était la contrefaçon résultant d’une copie identique du signe ou nom d’un produit, ou résultant d’un risque de confusion pour le consommateur.

S’appuyant notamment sur l’exemple de la Marque nationale du Beurre « Rose », Mme Monique Faber, Chef de service du Service de la protection des végétaux auprès de l’Administration des services techniques de l’agriculture (ASTA) a abordé les spécificités relatives à la marque collective, aux labels et aux systèmes de qualité européens que sont les appellations d’origine protégées (AOP), indications géographiques protégées (IGP), outils de propriété intellectuelle permettant de garantir une certaine origine et / ou qualité du produit au consommateur.

Jean Muller, Managing Director des Moulins de Kleinbettingen, a pu présenter le métier de meunier de façon passionnée et fournir des exemples concrets issus de sa propre activité, tant pour les marques que pour les labels de qualité luxembourgeois. En effet, M. Muller à travers l’exemple de sa gamme « Farin’Up » protégée par le droit des marques et le droit des dessins et modèles, a pu souligner l’important rôle de l’innovation dans son activité et la nécessité d’employer les outils de propriété intellectuelle adaptés.

Suite à ces présentations, le public a profité de la présence des intervenants pour poser diverses questions, relevant aussi bien des appellations d’origine protégées, que des subtilités relatives aux critères de la marque individuelle et de la marque collective (p. ex : « Made in Luxembourg »).

C’est sur les mots de M. Quazzotti remerciant les intervenants et annonçant la prochaine session des Afterworks du 11 octobre 2017 concernant « Les outils de la propriété intellectuelle » que s’est terminé la session.

Les participants ont ensuite eu l’occasion de se réunir autour d’un verre offert par la Chambre des Métiers, afin de poursuivre leurs discussions et échanger de façon plus informelle.

Pour plus d’informations : info@ipil.lu